Page 1 sur 1

Faire le choix

Publié : mar. 24 juil. 2007 18:21
par philippe84
je ne sais plus ou j'avais pris ce texte moteur nature peut etre .


Choisir en toute connaissance de cause

L’augmentation
de la conversion des moteurs à essence pour l’usage de l’alcool comme
combustible, a motivé l’écriture de cet article en vue de donner un
aperçu des problèmes que peuvent en résulter de ces transformations. Il
semble que la meilleur façon de y parvenir, c’est d’expliquer les
différences entre ces deux combustibles et ce qu’elles peuvent causer
dans le comportement des moteurs. Le but étant d’informer les personnes
confrontées à ce choix, des problèmes que peuvent avoir lieu et leur
origine.

L’essence n’est pas une substance pure :
Il résulte d’un mélange des centaines d’hydrocarbures contenant entre 3
à 12 carbones, provenant d’un niveau de distillation de pétrole. Dans
l’essence il a des composants plus légers et d’autres plus lourds. Avec
le temps, les plus légers s’évaporent, les plus lourds se déposent.D’où
la notion du vieillissement de l’essence.

Il faut environ 2 mois pour que
l’essence change sa composition par l’évaporation des composants légers
causant l’augmentation de l’indice en octanes faibles. Dans ces
conditionsn le moteur « cliquette ». Normalement, plus il y a des
carbones dans la chaîne (plus la molécule est lourde), plus bas est le
taux en octanes : C’est pour cette raison que l’ajout de kérosène ou
d’autres solvants à l’essence fait le moteur « cliqueter ».Aussi, ces
composants étant plus lourds s’évaporent plus difficilement.

Quand exposés à la chaleur en état
liquide, ces composants se dégradent et prennent l’apparence de résidu
de carburant. L’essence vendu au Brésil, selon la législation, doit
contenir 22% d’alcool éthylique dans la composition en vue de réduire
l’émission de polluants. Autre aspect jamais évoqué, (on se demande
pourquoi...) c’est le fait que l’essence, pour contenir des
hydrocarbures aromatiques (tels le benzène) parmi ces composants, et
cancérigène, surtout en cas d’ inhalation excessive. Certainement, il
n’existe pas d’études sur le sujet (il n’y pas « d’intérêt » à que de
tels études puissent avoir lieu...), néanmoins, l’incidence du cancer
parmi le personnel des stations de service, constamment exposés aux
vapeurs d’essence, est probablement bien plus élevée que sur le reste
de la population.

Contrairement à la gazoline, l’alcool
est une substance pure, bien que dans les stations de service
brésiliennes, nous retrouvons un mélange à 95% d’éthanol et 5% d’eau,
en volume. Il s’agit d’une molécule pour laquelle la formule est :
C2H5OH. La présence d’oxygène dans sa composition, confère une polarité
qui accroit la cohésion entre les molécules, ce qui maintient l’alcool
à l’état liquide à la température ambiante (l’éthane, C2H6 est un gaz).

L’alcool est un combustible que ne
laisse pas de résidu, et de fait, bien plus « propre » que l’essence.
Tout le contraire de ce que nous avons cru lors des premières années du
« Proalcool ». Il présente cependant le désavantage d’être plus
corrosif à l’état liquide que l’essence. Cela impose un traitement
anticorrosif des métaux que sont en contact avec l’alcool à son état
liquide. Le plus souvent au travers d’un revêtement d’un métal que lui
soit insensible, tel le nickel aussi utilisé pour revêtir le Zamak des
carburateurs.

Source : MercadoLivre Brasil (Traduit du portugais)

Publié : dim. 2 déc. 2007 08:42
par emc72
c'est claire qu'il fait faire un choix pour moi c'est vrai que l'alcool est bien sans residu donc :lol:

Publié : dim. 2 déc. 2007 08:59
par artoutitou
Oui, mais nous, il reste encore de l'essence dedans.
J'ai essayé de trouver des fournisseurs d'éthanol pur, mais ça semble assez dur.

On en trouve, mais pour une nouvelle génération de chauffage, en conditionement de 1l et a 3.50€ le litre. :roll:

Ça explique la réticence des pompistes à vendre en jerricane.
Je ne connaissais que les chauffages à pétrole ZIBRO, mais il existe bien des chauffages à l'éthanol.

Publié : dim. 2 déc. 2007 09:46
par vincenzo
L'autre fois en labo j'avais en main un bidon de 5L de "absolut anhydric alcohol" :shock: :shock: du E100 quoi.....j'aurais du le piquer :D

Publié : dim. 2 déc. 2007 10:48
par artoutitou
Surtout, voir où on peut en acheter.
J'ai trouvé, mais le mini c'est 20 tonnes, du E100 desidraté. :lol:

Publié : dim. 2 déc. 2007 11:00
par vincenzo
Je vais demander où ils l'achètent...mais à mon avis c'est du genre quelques euros le litre.

Publié : dim. 2 déc. 2007 12:01
par AlexP
Artoutitou, elles coûtent combien les 20 tonnes ? D'ailleurs c'est bizarre qu'ils le vendent au poids et non au volume. Enfin bref, 1L d'éthanol pèse apparemment 790 grammes... donc 20 tonnes, ça nous fait 25 316 litres :lol:

Allez on se fait une petite commande et on se partage tout ça? :lol:

Publié : dim. 2 déc. 2007 12:42
par artoutitou
il y en a un la:

http://www.socimed.com/alcool.htm

et la, qui vend en bateau, containeur ou camion citerne. :lol:

http://www.sodes.fr/html/alcools/f_alcool.htm